PETIT LEXIQUE ARTISTIQUE

Estampe originale - Eau-forte

Estampe originale – Eau-forte

  • Qu’est-ce qu’une estampe : Extraits “Estampe originale” LES EDITIONS DE LA TORTUE – Paris Extraits  EA.

Epreuve d’artiste E E.

Epreuve d’essai E.U.

Epreuve unique H.C. hors Commerce ou  B.N. Bibliothèque nationale = Epreuve de dépôt légal se fait a la bibliothèque nationale au bureau des estampes

– EAU FORTE : procédé de gravure en creux sur métal, généralement du cuivre, mais aussi du zinc ou de l’aluminium. La planche est recouverte sur ses deux faces de vernis protecteur, l’artiste, au moyen d’une pointe ou d’un crayon bien taille, dessine sur le vernis en mettant le cuivre a nu a l’endroit de son trait. Une fois le dessin termine, l’artiste plonge la planche de métal dans un bain d’acide nitrique ou de perchlorate de fer pour la morsure, La morsure sera plus ou moins profonde selon la dilution de l’acide et le temps de trempage de la planche : l’acide n’attaque que les endroits ou le cuivre n’est pas protégé. Il peut faire plusieurs attaques successives pour obtenir des nuances, il peut aussi sortir la planche du bain, recouvrir les traits suffisamment mordus et en dessiner de nouveaux. Les gravures a l’eau forte au trait sont souvent assorties de parties a l’aquatinte.

– EPREUVE D’ARTISTE – E.A. il est d’usage d’imprimer des épreuves d’artiste en plus du tirage normal de l’édition : elles sont destinées a l’artiste et a l’éditeur a titre d’archive, leur nombre ne peut dépasser 10% du tirage total. En l’absence de règles stricte et bien établies, il arrive malheureusement que cette proportion soit dépassés. Les  E.A. Peuvent être numérotées, elles sont alors en chiffre romains. Il est tout a fait faux de penser que les épreuves d’artistes ont plus de valeur que les épreuves du tirage. Elles sont identiques.

– EPREUVE UNIQUE :  C’est l’unique épreuve d’une planche qui n’a pas été tirée, soit que l’artiste n’ai pas trouve d’éditeur, soit que le cuivre ou la pierre s’étant détériores, le tirage n’ai pu être effectué.

– ESTAMPE. le Littré donne comme définition : ” Image imprimée par le moyen d’une planche gravée” Par extension c’est l’image reproduite sur papier autant par les techniques en creux, qu’en relief ou a plat. le terme ” Estampe originale ” couvre toute oeuvre dont la matrice ou le support permettant l’impression a été réalisé par la main même de l’artiste. C’est par définition rigoureuse que l’on différencie les oeuvres originales des fac-similés et des reproductions. Certains artistes qui veulent réaliser des estampes et qui n’ont pas les compétences techniques font appel a des graveurs pour transcrire leurs oeuvres dans la planche ou la pierre. Il est alors honnête que le nom du graveur apparaisse au même titre que celui de l’artiste.

– ETAT.  Les épreuves d’essai tirées au cours de la création de la planche s’appellent des états L’artiste tire des états de la planche pour juger de l’avancement de son travail. Ces états montrent le cheminement créatif de l’artiste. Pour les collectionneurs qui s’intéressent aux états, il faut préciser qu’ils ne comportent de l’intérêt que si on possède un tirage numéroté du tirage, aboutissement de l’oeuvre finie.

– GRAVURE : C’est le terme employé pour définir les oeuvres imprimées par des techniques en relief ou en creux  ( burin, pointe sèche, eau-forte, aquatinte, bois grave) par opposition aux techniques a plat. (Lithographie, sérigraphie).

– JAPON. (Papier) Ce papier de luxe est très résistant, d’un aspect soyeux et légèrement transparent.Sa composition est faite en majorité d’écorces et spécialement de celle du murier. Son appellation viens du fait qu’a l’origine il était produit par les papeteries impériales de Tokyo.

– MONOTYPE : C’est le tirage d’une oeuvre peinte et non gravée sur une planche. Le monotype est unique. Certains artistes gravent une planche en gravure traditionnelle puis font la coloration de la planche en monotype.

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *